Archives quotidiennes :

Samedi 9 juillet, projection de films sur la forêt à l’annexe Lafayette.

Samedi 9 juillet à 15h30 et 18h seront projetés une série de documentaires :

« Forêt Mouvante », d’Emmanuel Coquelou et Yanette Shalter (27′)
L’huile de palme est responsable d’une déforestation massive en Indonésie. Des écosystèmes entiers sont menacés, ainsi que de nombreuses communautés indigènes. Sur place des ONG locales nous ont montré plusieurs facettes de la réalité. Elles nous ont permis de découvrir l’ampleur des dégâts déjà causés, mais aussi de prendre conscience que des solutions existent et que d’une manière ou d’une autre, quelle que soit l’échelle de celles-ci, elles font une différence.

« Songe d’une forêt », de Nicolas Goudeau-Monvois (25′)
La forêt est un univers à part. Mystérieux, sauvage. Entremêlé de mondes d’apparence éloignés, une alchimie s’opère entre le grand et le petit. C’est un mécanisme dont les innombrables rouages sont savamment orchestrés. De la canopée au sous sol, cette folle aventure à travers le cosmos est une invitation à redécouvrir la forêt comme vous ne l’avez jamais ressentie.

« Hêtre et Avoir », de Paul-Aurélien Combre et Samuel Rufier (15′)
Dans les parcs naturels régionaux du Morvan et de Millevaches-en-Limousin, on s’inquiète de l’avenir des forêts alors que le bois revient sur le devant de la scène. Sur le terrain, la situation est complexe : comment allier rentabilité économique de la filière bois et maintien de la multifonctionnalité de la forêt ? Comment maintenir la diversité des paysages ou éviter la pénurie qui menace ?

« Eucalyptus » de Viviane Vagh (10′) Vidéo poétique réalisée en Australie à partir d’une forêt d’eucalyptus en Australie. Musique du compositeur américain Jonathan Levine.

« La dispersion » (15′) de WU Xiaohai . Ce film exprime la relation entre la peinture de WU Xiaohai  à la tradition artistique Miao, ethnie des montagnes de Chine, dont est issu le peintre.