Archives du Festival 2015

 

Libres lieux  et parcours, des artistes et des oeuvres:

Square Lafayette (Marie Lafont, Ivan Magrin-Chagnolleau, Pascal Masson),20150827_160051

Ferme Saint Eloi (Eddy Saint Martin, Véro Bene, Sylvie Dallet, Elisabeth Toupet, Anne Marie Wauquier,  Geneviève Rome, Rosine Astorgue, Ivan Magrin-Chagnolleau, Lawra… et tuiles visages…),                  20150827_165753      20150828_170755                  

Le Jardin Imaginaire (Ferme Saint Eloi) : Eddy Saint-Martin, peintures sur carton métamorphoses (Véro Bene).

 

– Garages du Prévent  ( Alexandra Lesage, Franck Raynaud, Ying Meng,  Jiaping Sun, Felix Monsonis, Bernard Boisson, Maud Boulet, Elisabeth Launay-Dolet, Franck Vogel & Ziqi Peng),20150828_195314

– Conservatoire botanique (Films),

– Tennis (Jingyi Zhu, Susan Lee, Marie Lafont, Chantal Colombet, Atelier du panoramique auvergnat de  Pébrac ),20150828_163253

– Route vers l’Annexe Lafayette (Marie Lafont, Hugues Seguda)Unknown-2Unknown-3

 – Salle des Fêtes (Suzy Tchang,  Weixuan Li, Sylvie Dallet,  Elisabeth Dallet, Ermeline Dodici, Marie-Jo Geffray, Alexandra Lesage,  Leda Villetard)... Unknown-6

 

Projections cinéma de 11 heures à 17 heures (Annexe Lafayette du Conservatoire avec Cinépassion et Guy Vanuxem) , thématique de la forêt) ..Attention le 28 AOUT, les séances commencent à 14 heures…Intallation Troncs de la tempête (photoS.Dallet)

– Concert de voix (Anda Martin, improvisations vocales à la manière d’Hildegarde de Bingen  et chants de la forêt )Le chant d'Anda Martin  le 28 août à 20 heures (Ferme Saint Eloi)

– Performances dansées  de Chantal Colombet (les 28, 29et 30 à 16 heures (Tennis)20150828_162324 - Copie (2)Oeufs II

–  Création collective d’un tableau (artistes et public)  le 30 août à partir de 14 heures (placette devant l’église)Tous ensemble

– Lectures de poèmes (Grenouilles Liseuses  (le samedi 29 et le dimanche  30 (11 heures et 15 heures) Lecture-Grenouilles-III_web et Elisabeth Launay-Dolet

vendredi 28 et samedi  29 en soirée  à 21 heures 30 projection d’une vidéo de création  (Christophe Bedrossian, Yolaine Belmont Roux et Hélène Hibou) sur la façade du Conservatoire botanique du Massif central (le public assiste en contrebas sur l’allée des Pommiers et le cercle de basalte)Conservatoire fluoresceine

Le  29 août en soirée, le Conservatoire des espaces naturels d’Auvergne  s’associe aux Arts Foreztiers pour sa Nuit de la Chauve-souris, un programme d’animation et d’information entièrement dédié aux Chauves-souris de la Région.

Et oui, les chauves souris  sont arboricoles… David Kathni du Conservatoire des Espaces naturels  (renseignements : 0473631827) prendra le relais, après la projection « L’Arbre qui cache la forêt » et entrainera le public qui le souhaite  du Conservatoire botanique au Conservatoire des espaces naturels vers 23 heures…. en passant par l’allée des Pommiers…..

– atelier tuiles peintes en matinée (ferme saint Eloi, enfants et adultes)…
 Détail des animations et création spéciales :

A) Projection exceptionnelle de films documentaires  anciens consacrés à la forêt.

Le travail du bois-Coupes forestières (photogramme Fréderic olland)Les structures Cinepassion (du Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire) et Atelier du 7ème Art (de Dornecy dans la Nièvre) soutiendront l‘Institut Charles Cros lors de l’édition 2015 des Arts foreztiers à Chavaniac-Lafayette par le biais de projections de films en 16mm sur la thématique de la forêt.

Sur la durée du festival seront projetés une quinzaine de films documentaires anciens  (réalisés entre 1948 et 1975) dans les « conditions d’époque », c’est à dire comme une projection à l’ancienne.

Ces films proviennent des fonds de Cinépassion, de l’Atelier du 7ème Art mais aussi de la Cinémathèque de Bourgogne Jean Douchet (de Dijon) et du Musée nivernais de l’Éducation (de Nevers).

Cinepassion (Guy Vanuxem) assurera la diffusion et l’animation en 16mm et l’Atelier du 7ème Art (Frédéric Rolland, www.a7art.fr) la programmation des films.

Cette projection de films se déroulera au Conservatoire National Botanique du Massif central, sur le site de Chavaniac-Lafayette (Annexe Lafayette du Conservatoire -lisière forêt et préaux).

Chaque jou du Festival , à des horaires différents, il y aura plusieurs séances, du 28 (après-midi) au 31 août. Le 28 août, les séances  de cinéma commenceront à 14 heures et se termineront à 17 heures. Elles se déroulent sur sept séances du 29 au 31 août (de 30 à 42 minutes) de 11 heures à 18 heures.

Le conservatoire botanique
Site principal du Conservatoire, entrée (photo Sylvie Dallet)

————

B)  « L’Arbre étoilé d’oiseaux », quand le papier se lie à l’arbre oiseau...

Création collective (imaginée par Sylvie Dallet) à partir de la pâte à  papier du Moulin Richard de bas (Ambert)  et des arbres du chemin…

———-

C) Le tableau collectif   (public et artistes)

Tableau collectif 2013
Tableau collectif 2013 « Orient Occident des passerelles Arc en ciel » (photo Sylvie Dallet)
Tous ensemble
Peinture collective « Arbre du milieu du Monde » 2015 (photo Gilbert Schoon)

En 2013, Marie-Jo Geffray  de l’équipe des Arts ForeZtiers, a convié les passants et les artistes présents à peindre  ensemble à l’acrylique un grand tableau collectif qui a été exposé dans le village. Cette initiative sera renouvelée en 2015, dimanche 30 août, en après-midi,  à partir de 14 heures,  sur la placette devant l’église, sous la responsabilité de Marie-Jo Geffray.

 

En 2015, une toile de plusieurs mètres est installée au même endroit… 

D) promenades sensibles : l’amitié des arbres

Différentes personnalités du récit, de la culture et/ou de l’art vont organiser des promenades sensibles en relation avec les arbres de Chavaniac.Lecture-Grenouilles-VI_web

Pour exemple, six personnes  du café Librairie GRENOUILLE de Langeac (Les Grenouilles Liseuses autour de Cécile Bonhomet) vont organiser  avec le public un parcours-promenade le dimanche 30 août en matinée  (11 heures) et après midi (15 heures) . Cette promenade s’organisera autour de deux lectures : Le Bois de Pins de Francis Ponge et des textes relatifs au Bouleau, cet arbre que les chamans sibériens affectionnent pour leurs voyages spirituels.

Le plasticien Pascal Masson crée un Arbrophone dans l’espace duquel le public peut entendre des sons discrets murmurés par le vent.arbophone Nadine..20150827_160051De son côté, l’artiste Ivan Magrin Chagnolleau propose de  préparer les personnes à une présence subtile avec des grands arbres, « Chuchotements des Anciens »… ainsi qu’une « Métamorphose en arbre » les 29 et 31 août.écoute barbara

E) Exposition « Les Arbres remarquables d’Auvergne »,  Maison de l’Arbre et de la Forêt/CRPF (sous la responsabilité de Maxime Estrade),  dans la Salle des fêtes de Chavaniac Lafayette.

F) la danse de Chantal Colombet les 28, 29 et 30 août à 16 heures (Espace des tennis)IMG_3327OeufsIMG_3313 - Copie

G) des ateliers de peintures sur tuiles romaines (commencés depuis 2010 en hommage aux Indiens de l’Amazonie) auront lieu chaque jour du Festival de 11 heures à midi (Ferme Saint Eloi)

—————————————–

 

Une réflexion au sujet de « Archives du Festival 2015 »

  1. Bonjour,
    J’aimerai publier sur votre blog le texte ci-dessous. C’est un texte amérindien.

    Bien cordialement

    Elvire Ogiwara femme de connaissance de traditions amérindienne et shamanique.
    lechantdessouffles.blogspot.fr

    L’Arbre Sacré

    Le Créateur a planté, pour tous les habitants de la terre, un Arbre sacré sous lequel ils peuvent trouver ensemble l’apaisement, la force, la sagesse et la sécurité. Les racines de cet arbre s’enfoncent profondément dans notre Mère la Terre. Ses branches s’élèvent vers le firmament comme des mains tendues pour une prière à notre Père le Ciel. Ses fruits représentent les dons du Créateur : des enseignements qui montrent le chemin de l’amour, de la compassion, de la générosité, de la patience, de la sagesse, de la justice, du courage, du respect, de l’humilité et de tant d’autres vertus.

    Les anciens nous ont appris que la vie de l’Arbre est intimement liée à celle des Êtres. Si les Êtres s’écartent de l’ombre protectrice de l’Arbre, s’ils oublient de se nourrir de ses fruits ou s’ils se tournent contre lui et cherchent à le détruire, un grand malheur s’abbattra sur eux. Nombre d’entre eux auront la mort dans l’âme. Ils perdront leur force morale. Ils cesseront de rêver et d’avoir des visions. Ils se querelleront pour un oui ou pour un non. Ils deviendront incapables de dire la vérité et d’avoir des rapports honnêtes entre eux. Ils ne sauront plus survivre sur leurs propres terres. Ils seront en proie à la colère et à la mélancolie. Petit à petit, ils s’empoisonneront et empoisonneront tout ce qu’ils toucheront.

    Il avait été prédit que ces événements se produiraient, mais que l’Arbre ne mourrait jamais. Et tant que l’Arbre conserve la vie, les Êtres la conservent aussi. Il avait également été prédit qu’un jour les Êtres se réveilleraient comme s’ils sortaient d’un long sommeil, en état d’hypnose, et qu’ils repartiraient, timidement d’abord, puis avec une grande ardeur, à la recherche de l’Arbre sacré.

    Où se trouve cet arbre, quels sont les fruits qui en garnissent les branches? Voilà un secret que nos sages chefs et anciens ont toujours gardé et conservé précieusement dans leur esprit et leur cœur. Ces âmes humbles bienveillantes et dévouées guideront quiconque s’engage avec honnêteté et sincérité sur le chemin menant à l’ombre protectrice de l’Arbre sacré.

    Wantaqo’ti…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *