Afficher l’Auvergne

Au tournant du XXème siècle, Théophile Poilpot (1848-1915), peintre et graveur francilien de renom, issu de l’école des Beaux Arts de Paris reçoit commande d’affiches liées au développement de la ligne de Chemin de fer Paris Lyon Méditerrannée.  Il réalise trois affiches : deux sur le Mont Dore et Vichy et celle-ci qui est conservée, comme les autres, sur la base Gallica de la Bibliothèque nationale.  L’Auvergne, malgré le bon air  et les eaux thermales, vantés par les hygiénistes reste le plus souvent présentée dans les récits de voyage,  comme une montagne déserte et farouche que les urbains évitent.

Cette affiche  de 1904, magnifiquement coloriée montre une Auvergne parsemée de ruines bâties sur les paysages grandioses. La forêt est singulièrement absente, car  elle avait totalement régressé en raison des pâtures  (les moutons) au  siècle précédent.  Théophile Poilpot est  connu pour ses panoramas minutieux, dont cette affiche témoigne de la précision. il a également peint la forêt de Fontainebleau des scènes de genre à la lumière des sous-bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *