Le Cerf en son automne

 

le cerf, roi de la forêt, peint par Rosa Bonheur (1875)

L’automne  embrumée rassemble cerfs, daims et chevreuils, dans des courses de séduction et de chasse que les poètes ont célébrées. Le Cerf est un animal imprévisible et compliqué, symbole d’une forêt éternelle. Médiateur entre le ciel et la terre, il broute entre les racines d’Yggdrasil, l’arbre du milieu du monde de la mythologie nordique. Chevreuils et daims l’accompagnent, non loin de l’écureuil et du loup. Au XIXème siècle, Rosa Bonheur l’a peint de multiples façons, seul, avec la harde, en hiver, à l’automne. La forêt de Fontainebleau résonne encore de son empreinte, de ses brames et des chasses à courre.

Le cerf représente le mystère forestier, de la ramure aux racines.

Les représentants (Gloria Friedmann, 1992, FRAC Lorraine)
le roi-cerf ( oeuvre raku Cécile Aurejac, présentée au Festival des Arts Foreztiers en 2016)

Cette image se poursuit outre-mer au travers du film d’animation japonais, Princesse Mononoké, crée par le Studdio Ghibli et Miyazaki. Dans cette magnifique fresque sylvestre, un  cerf d’or incarne le fragile et authentique esprit de la forêt, accompagné de loups et de sangliers.

L’esprit cerf  du film de Miyazaki

À l’affût de ces récits, quelques images de présences légères ou violentes… Biche ô ma biche… est un chanson plus douce que les images de Bambi n’évoquent des tourments de la mère du faon. Le cerf mène de rudes combats pour une biche avant de l’abandonner, tandis que le bel Actéon métamorphosé par le courroux de Diane chasseresse pour l’avoir regardée se baigner, périt sous les crocs de ses chiens.

Sur le bitume de l’université de Nanterre, des cerfs bleus, peints au pochoir, mènent à la Ferme du Bonheur…

Cerf peint sur la chaussée de l’université de Paris X Nanterre (photo Dallet)

En 1946, Colette  toujours fascinée par le monde animal, écrivait dans l’Étoile Vesper ces lignes :

« Pour le seul printemps, nous devenons pareils à l’oiseau sous l’auvent de tuile, au cerf lorsqu’une certaine nuit il respire, dans la forêt d’hiver, l’inopiné brouillard que tiédit l’approche du temps nouveau ».

 

DU 20 au 22 juillet 2018, le Festival des Arts ForeZtiers renait sur le thème du Bestiaire enchanté...

 

 

Une réflexion au sujet de « Le Cerf en son automne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *