Arts du feu et arts du foin

Hérons de Diego Martinez

Samedi 2 juin, après une journée remplie de discussions animées et de présentations  festivalière à Chavaniac-Lafayette,  les artistes foreztiers Pascal Masson, Sylvie Dallet, Véro Béné et Isabelle Lambert sont allés rejoindre par la route d’Esfacy le Festival des arts  du Feu organisé par Cécile Auréjac et Franck Watel au Château médiéval de Domeyrat.  Nous y avions rendez-vous avec les artistes haïtiens, le forgeron Jean-Eddy Rémy, le peintre Eddy Saint-Martin et Mathias Cazin de l’association Zetwal.

Meules roses (@Sylvie Dallet)

La couleur nous accompagne…

Sur la route qui se déploie doucement dans les verts profonds que le printemps mouillé appelle, une ponctuation rose dans le couchant.  Le spectacle est splendide et surréaliste. En rémission d’un cancer, Michel Toussaint, agriculteur alsacien, a enveloppé ses bottes de foin d’un film rose.  D’habitude le foin est protégé d’un film noir ou vert bouteille, tachetant de sombre les prés fauchés.
Par cet acte coloré, Michel Toussaint entendait reverser de l’argent à la Ligue contre le cancer, sensibiliser à la solitude des malades… et encourager les autres agriculteurs à l’imiter. Là, près du minuscule village Esfacy, dans un lieu improbable traversé de la Senouire, autrefois piquetée d’or, les paysans d’Auvergne répondent à ceux d’Alsace.

Nous avions arrêté la voiture pour garder en souvenir cette insolite image.

Puis nous sommes repartis vers les hauteurs de Domeyrat ou le feu dompté déployait des emblèmes…  Forge, bijoux, céramique, métal..Des jeunes gens surgis des flammes conjuguaient leurs talents prométhéens. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.