Weixuan Li, vernissage parisien

La jeune peintre Weixuan Li (elle vient d’avoir trente ans) retourne en Chine en cette fin d’avril 2019 et promet de revenir dès que possible au Festival des Arts Foreztiers. Elle vient en effet d’être reçue docteur en Art par l’Université de Paris Saclay, sous la direction de Sylvie Dallet et Emmanuel Lincot. Sa thèse portait sur l’oeuvre de Pascal Dagnan-Bouveret (1852-1929) et son influence sur la peinture à l’huile de la Chine contemporaine.

Elle a participé activement aux Festivals des Arts ForeZtiers de 2015, 2026 et 2018, et, avec enthousiasme, promet d’y revenir en juillet 2020 (les 10 ans des Arts ForeZtiers) accompagnée de nouveaux artistes chinois. La découverte des paysages d’Auvergne a donné naissance à plusieurs oeuvres, réalisées sur place en résidence d’été à la Ferme Saint Eloi (Chavaniac-Lafayette).

Parmi les peintures non encore exposées, elle a confié à Sylvie Dallet celle qu’elle n’a pas encore terminé : « l’Allée des pommiers », réalisée in situ devant la ferme Saint Éloi…

Elle convie tous ceux qui ont aimé ses peintures réalistes à une rétrospective de son travail au 24 rue des écoles à Paris. Étaient présents au vernissage, parmi les nombreux invités : Benedetto Repetto et Letizia jeunes docteurs de la même promotion, Giulia Bogliolo Bruna (autrice de l’ouvrage « Objets messagers de la pensée inuit » publié dans la collection Éthiques de la Création de l’Institut Charles Cros, postface de Sylvie Dallet), Rosine Astorgue, Anne et Félix Monsonis et ses parents venus de Chine la soutenir.

Du 21 au 27 avril, entrée libre.
Vernissage mardi 23 avril de 18 à 21 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.