Toujours le même Mais différent,

Pourquoi l’arbre nous touche-t-il?
Parce que son bois inventa le feu,
Le papier et le carton.
Parce que son feu inventa le charbon,
Et son tronc, le cylindre;
Sa feuille, l’ombre et la lumière;
Sa ramure, ma cabane, la balançoire
Et l’escalade vers le ciel, le soleil!
Et quand,
Immobile,
Avec la forêt,
Jouant
A cache-cache,
Toujours le même
Mais différent,
Il nous apprend:
Présence, absence,
Murmure, silence.

2 réflexions au sujet de « Toujours le même Mais différent, »

  1. Bonjour,
    en centrant le texte de ce poème, au lieu de l’aligner à gauche comme de coutume, on peut voir une forme d’arbre.
    J’ai oublié le nom de cette forme de poème figuratif, mais ça va me revenir!
    Félix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.